Peut-on souscrire un prêt immobilier sans prendre d’assurance ?

Publié le : 24 novembre 20213 mins de lecture

La construction d’une maison est comme l’accomplissement du rêve de toute une vie. Mais dans certains cas, les fonds propres ne suffisent pas. Il faut alors procéder à un prêt immobilier. Ce dernier vous permet de compléter votre capital afin de réaliser votre rêve. Mais les établissements de finances exigent une assurance avant d’accorder le prêt. Est-il possible de s’en passer?

Quelles sont les lois mises en vigueur ?

Selon les lois mises en vigueur, il n’est pas obligatoire d’assurer son prêt immobilier. Tout le monde peut le contracter sans avoir recours à une garantie d’assurance. Mais les établissements de finances exigent de ses clients qu’ils soient assurés avant de bénéficier d’une aide immobilière. Presque toutes les banques mettent ce système pour éviter certains problèmes. Elles sont en droit de le faire même si la loi ne l’exige pas. Mais dans certains cas, la banque accorde quand même un prêt immobilier sans assurance. Cela dépend du cas et surtout de votre situation financière.

Pourquoi faut-il être assuré en prêt immobilier?

Même si les établissements financiers exigent une assurance lors d’un prêt immobilier. Il y a malgré ceci quelques raisons pour cette obligation. Les banques mettent systématiquement ce procédé pour assurer son placement. En effet, en cas de décès ou de maladie grave, vous ne seriez plus en mesure de rembourser. C’est l’assureur qui sera alors responsable de payer à votre place. Il se peut aussi que vous ayez un accident ou tout autre empêchement. Dans ces cas-là, il est préférable d’être assuré pour éviter tous soucis liés à l’établissement financier. Mais dans certains cas, la banque accorde quand même le prêt sans assurance.

Comment faire un prêt immobilier sans assurance?

La banque peut accorder un prêt immobilier sans assurance si l’emprunteur respecte quelques conditions. Tout d’abord, il y a le nantissement. Ce concept consiste à mettre en gage vos biens pour bénéficier du prêt. En cas d’empêchements de remboursement, la banque procèdera alors à une saisie. Ensuite, il y a l’hypothèque. Cette manière se présente comme le nantissement, mais elle est complètement différente. En effet, l’emprunteur fait appel aux services d’un huissier pour évaluer la valeur du bien à hypothéquer. Si le client n’arrive pas à rembourser, le bien hypothéqué sera alors mis à la vente pour rembourser son prêt. Enfin, il y a la caution bancaire. Cette méthode est très simple. Une personne se porte garante du client pour rembourser son prêt s’il ne peut plus le faire.

Plan du site